CSN - SPB du CISSS de la Gaspésie

Tout savoir sur la grève

Les membres du CSN – Syndicat du Personnel de Bureau du CISSS de la Gaspésie ont voté à 91%, le 30 avril 2021, pour déclencher la grève à partir d’une banque de jours illimitée à exercer au moment jugé opportun, en coordination avec les fédérations du secteur public CSN, en tenant compte de la conjoncture de la négociation et de la situation sanitaire.

La grève est l’ultime moyen d’exprimer notre rapport de force; il nous faut être prêts à l’exercer, si nécessaire, pour réussir à améliorer significativement nos conditions de travail et de pratique et nos salaires et ainsi relever les services publics pour toutes les Québécoises et tous les Québécois.

Après deux ans et demi au pouvoir, le gouvernement Legault refuse toujours de reconnaître l’ampleur de la crise qui sévit dans les services publics ; une crise qui existait bien avant la pandémie.

Il choisit de gérer les crises lorsqu’elles éclatent médiatiquement au lieu de travailler, avec nous, à régler les problèmes de fond.

Il invoque lâchement l’état des finances publiques pour justifier son manque de volonté politique, alors qu’une chose est claire : le Québec n’a plus les moyens de se priver d’investir adéquatement dans les services publics.

Avec sa dernière contre-offre toujours nettement insuffisante déposée le 31 mars dernier, le gouvernement s’entête à ne pas investir ce qu’il faut pour répondre aux besoins des réseaux.

Son inaction actuelle commence de plus en plus à ressembler à de la négligence. Cette négligence gouvernementale, nous la connaissons trop bien ; elle est le lot du secteur public depuis trop longtemps.


Les responsabilités des membres

Nous ne sommes pas encore rendu à exercer la grève. Les négociations se poursuivent et l’idéal serait très certainement d’arriver à une entente. Toutefois, s’il le faut, notre syndicat et ses membres exerceront la grève.

Voici ce que les membres doivent s’avoir et ce à quoi tous devront se conformer. Rappelons-nous que ceci est dans l’objectif d’améliorer nos conditions de travail et salariale.

    • Tous les membres doivent s’inscrire à une équipe de piquetage.
    • Chaque membre est tenu de respecter les horaires de grève qui seront établis en fonction des services essentiels.
    • Les membres sont tenus d’assister aux assemblées d’information organisées par le syndicat.
    • Pour bénéficier des prestations de grève allouées par le FDP, les membres doivent se conformer aux règlements de participation.
    • Aucune consommation d’alcool ou de drogue ne sera tolérée sur la ligne de piquetage.

Refuser de faire la grève

Un membre qui ne respecte pas son horaire de grève et qui continue d’offrir une prestation de travail sera considéré comme un briseur de grève.

Pour sa part, l’employeur s’assure d’appliquer les horaires de grève lors de la préparation de la paie couvrant cette ou ces journées.


 

Le Fonds de Défense Professionnelle (FDP)

À la CSN, nous avons le FDP qui sert, entre autre, à soutenir la mobilisation des syndicats, à allouer des prestations de grève ou de lock-out aux membres des syndicats en conflit, et à aider financièrement les membres de syndicats affiliés congédiés ou suspendus sans solde pour activité syndicale.

Pour avoir droit aux prestations, les grévistes doivent s’inscrire au conflit et respecter les règlements de participation. Le refus de le faire équivaut à une renonciation aux prestations du FDP.

Pour avoir droit aux prestations, les grévistes doivent subir une perte de revenu.

Le FDP ne verse pas directement de prestations aux grévistes. Une prestation collective est versée au syndicat qui la réparti en calculant le pourcentage de temps de grève total parmi les grévistes.


Vous avez des questions? N’hésitez pas à nous écrire ou à communiquer avec nous.