CSN - SPB du CISSS de la Gaspésie

Des alliances pour notre prochaine négociation

Votre syndicat tiendra des BBQ cet été dans nos différents RLS et ira à votre rencontre pour vous distribuer de l’information sur la prochaine négociation et sur d’autres sujets d’intérêts. Surveillez notre page Facebook où nous annoncerons notre présence quelques jours à l’avance.

Il est important de savoir qu’en vue des prochaines négociations des conventions collectives des secteurs public et parapublic, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) et la Fédération de la santé et des services sociaux affiliée à la CSN (FSSS-CSN) ont convenu d’un protocole de solidarité pour travailler ensemble, notamment sur des enjeux sectoriels communs aux deux organisations.

L’APTS et la FSSS-CSN ont aussi convenu de maintenir la porte ouverte à d’autres organisations du RSSS qui voudraient les rejoindre afin de créer le front le plus large possible.

Avec ce protocole, les deux organisations syndicales s’engagent à n’entreprendre aucune activité de maraudage entre elles ni à soutenir de quelque manière que ce soit des activités de ce genre qui viseraient une des deux organisations.

En résumé, le maraudage c’est lorsqu’une organisation syndicale effectue des activités de recrutements auprès de membres d’une autre organisation syndicale. Par exemple, la FP-CSN pourrait venir marauder l’APTS en Gaspésie pour convaincre les membres d’adhérer à la CSN en signant une carte de membre. L’organisation qui aura récolté le plus de signatures après la période prévue sera l’organisation qui représentera les membres jusqu’au prochain maraudage. La période officielle à laquelle le maraudage se déroulera est du 4 juillet au 4 août 2022.

Cette alliance pour les matières des tables sectorielles vient s’ajouter aux alliances des trois grandes centrales syndicales, en Front commun, soit la CSN, la CSQ et la FTQ. Rappelons-nous que le Front commun a la responsabilité de négocier les matières de la table « centrale », soit les matières à incidence monétaire comme le salaire, les droits parentaux, les assurances collectives, les régimes de retraite… pour ne nommer que ceux-ci.

Il nous fera plaisir de vous rencontrer lors de ces tournées, n’hésitez pas à venir nous voir 🙂

Négo 2023 – sondage

Bien que l’année 2022 ne débute pas dans des circonstances idéales, c’est le moins qu’on puisse dire, Omicron est venu chambouler notre quotidien à toutes et à tous, déferlant sur nous de manière subite et intense.

Dans ce contexte, nous comprenons que vous n’ayez pas nécessairement l’esprit à votre prochaine négociation. Toutefois, la Loi sur le régime de négociation des conventions collectives dans les secteurs public et parapublic, la loi 37, nous impose un calendrier précis : nous devons déposer notre projet de négociation en octobre 2022.

Nous sommes persuadés que la négociation permet d’apporter des solutions concrètes visant l’amélioration du quotidien des travailleuses et des travailleurs, transformé depuis près de deux ans par la pandémie, c’est pourquoi il importe de débuter les travaux dès maintenant.

C’est pourquoi nous invitons l’ensemble des travailleuses et des travailleurs du secteur public à remplir un sondage portant sur les enjeux de négociation. Pour ce faire, le sondage sera disponible en ligne du 17 janvier au 6 février 2022 inclusivement. Il vous suffit de visiter le www.secteurpublic.quebec/sondage 

Parce que les travailleuses et les travailleurs sont les mieux placés pour identifier les solutions à apporter à leurs problématiques, particulièrement en temps de crise, il sera primordial d’être nombreux à répondre à ce sondage.

Notez qu’il est possible de revenir en arrière pour corriger une réponse dans le sondage, mais il n’est pas possible de sauvegarder sa session pour répondre plus tard. Il faut donc se rendre à la fin en une seule fois pour enregistrer l’ensemble des réponses. Une tablette iPad sera d’ailleurs tirée au sort parmi toutes les personnes ayant répondu au sondage en entier. 

Assemblée générale spéciale sur l’entente de principe

*** Tournée d’assemblée générale spéciale , sur Zoom, pour la présentation et le vote de l’entente de principe ***

Les efforts de mobilisation et la préparation pour le déclenchement de la grève ont permis au comité de négociation d’obtenir plusieurs gains afin d’améliorer les conditions salariales et de travail des membres FSSS-CSN.

Le comité de négociation de la FSSS-CSN a présenté aux syndicats le projet d’entente de principe les 29 et 30 juin dernier. Ces derniers ont adopté la proposition et c’est maintenant aux membres de se prononcer.

Nous vous invitons à participer en grand nombre à une des assemblées proposées pour prendre connaissance du projet sur lequel vous devrez voter. Il revient aux membres de décider si ça convient ou non.

Il est important de comprendre que pour que l’entente de principe soit adoptée et que vous ayez accès aux augmentations et aux montants forfaitaires annoncés, il faut qu’une majorité des membres et une majorité des syndicats se prononcent en faveur de l’entente de principe (ce qu’on appelle la double majorité).

Pourquoi une assemblée pendant l’été ? Et bien il faut savoir que plusieurs des mesures qui ont été négociées s’appliqueront à la signature de la convention. Il serait donc désavantageux pour vous, les membres, d’attendre à l’automne avant de faire les tournées et ainsi retarder la mise en place de plusieurs éléments.

Parmi les points à l’ordre du jour :

      • Présentation de l’entente de principe
        • Table centrale
        • Table sectorielle
      • Recommandation et vote sur l’entente de principe
      • Protocole de retour au travail
      • Informations sur le règlement de certaines plaintes de maintien de l’équité salariale

Votre participation est TRÈS IMPORTANTE, parlez-en à vos collègues.

Prévoyez que cette assemblée durera au moins deux heures.

*************

!!! IMPORTANT !!!

Pour avoir le droit de vote, vous devez obligatoirement vous inscrire avec un des liens suivants (idéalement avant le 22 juillet)  ET participer à une des assemblées du début à la fin (le 26 ou le 27 juillet).

    • Lundi le 26 juillet 2021
      • 18h00 – Cette rencontre a eu lieu
    • Mardi le 27 juillet 2021
      • 9h00 – Cette rencontre a eu lieu
      • 18h00 – Cette rencontre a eu lieu

La période de vote électronique sera le 28 juillet de 7h00 à 20h00. 

À cet effet, la firme Simple Sondage vous fera parvenir par courriel un lien
électronique unique par lequel vous aurez accès à votre bulletin de vote.
D’ailleurs, vérifiez dans vos courriels indésirables, si vous ne trouvez pas ledit courriel. Vous recevrez le lien avant que le vote soit actif, conservez-le précieusement. Ce lien demeurera inactif jusqu’à la période de votation, prévue le 28 juillet de 7h00 à 20h00.

Lorsque vous cliquerez sur le lien, vous aurez accès à votre bulletin de vote.
Après avoir sélectionné votre choix, cliquez sur « soumettre » et le tour est
joué! Votre vote sera comptabilisé et complètement confidentiel!

Pour participer, vous devez avoir une connexion internet d’une capacité suffisante. La vidéoconférence consomme beaucoup de bande passante; le syndicat ne peut être tenu responsable si vous dépassez la capacité de votre forfait. Assurez-vous de valider votre forfait données/internet.

Il sera important qu’on puisse vous identifier. Seuls les membres en règle du syndicat peuvent participer à l’assemblée. Si possible, allumez votre caméra, ça rend la rencontre plus conviviale!

La réunion sera ouverte 30 minutes avant l’heure prévue à l’horaire. Nous vous invitons à joindre la réunion tôt avant le début de celle-ci puisque vous serez mis temporairement dans une salle d’attente pendant que nous vérifions votre identité.

Entre temps, nous vous invitons à prendre connaissance du dernier INFO-NÉGO ainsi qu’à visiter le site du Secteur Public pour consulter l’outil qui vous permet de trouver votre rangement salarial et le salaire que vous pourrez obtenir si nous acceptons l’entente.

Tout savoir sur la grève

Les membres du CSN – Syndicat du Personnel de Bureau du CISSS de la Gaspésie ont voté à 91%, le 30 avril 2021, pour déclencher la grève à partir d’une banque de jours illimitée à exercer au moment jugé opportun, en coordination avec les fédérations du secteur public CSN, en tenant compte de la conjoncture de la négociation et de la situation sanitaire.

La grève est l’ultime moyen d’exprimer notre rapport de force; il nous faut être prêts à l’exercer, si nécessaire, pour réussir à améliorer significativement nos conditions de travail et de pratique et nos salaires et ainsi relever les services publics pour toutes les Québécoises et tous les Québécois.

Après deux ans et demi au pouvoir, le gouvernement Legault refuse toujours de reconnaître l’ampleur de la crise qui sévit dans les services publics ; une crise qui existait bien avant la pandémie.

Il choisit de gérer les crises lorsqu’elles éclatent médiatiquement au lieu de travailler, avec nous, à régler les problèmes de fond.

Il invoque lâchement l’état des finances publiques pour justifier son manque de volonté politique, alors qu’une chose est claire : le Québec n’a plus les moyens de se priver d’investir adéquatement dans les services publics.

Avec sa dernière contre-offre toujours nettement insuffisante déposée le 31 mars dernier, le gouvernement s’entête à ne pas investir ce qu’il faut pour répondre aux besoins des réseaux.

Son inaction actuelle commence de plus en plus à ressembler à de la négligence. Cette négligence gouvernementale, nous la connaissons trop bien ; elle est le lot du secteur public depuis trop longtemps.


Les responsabilités des membres

Nous ne sommes pas encore rendu à exercer la grève. Les négociations se poursuivent et l’idéal serait très certainement d’arriver à une entente. Toutefois, s’il le faut, notre syndicat et ses membres exerceront la grève.

Voici ce que les membres doivent s’avoir et ce à quoi tous devront se conformer. Rappelons-nous que ceci est dans l’objectif d’améliorer nos conditions de travail et salariale.

    • Tous les membres doivent s’inscrire à une équipe de piquetage.
    • Chaque membre est tenu de respecter les horaires de grève qui seront établis en fonction des services essentiels.
    • Les membres sont tenus d’assister aux assemblées d’information organisées par le syndicat.
    • Pour bénéficier des prestations de grève allouées par le FDP, les membres doivent se conformer aux règlements de participation.
    • Aucune consommation d’alcool ou de drogue ne sera tolérée sur la ligne de piquetage.

Refuser de faire la grève

Un membre qui ne respecte pas son horaire de grève et qui continue d’offrir une prestation de travail sera considéré comme un briseur de grève.

Pour sa part, l’employeur s’assure d’appliquer les horaires de grève lors de la préparation de la paie couvrant cette ou ces journées.


 

Le Fonds de Défense Professionnelle (FDP)

À la CSN, nous avons le FDP qui sert, entre autre, à soutenir la mobilisation des syndicats, à allouer des prestations de grève ou de lock-out aux membres des syndicats en conflit, et à aider financièrement les membres de syndicats affiliés congédiés ou suspendus sans solde pour activité syndicale.

Pour avoir droit aux prestations, les grévistes doivent s’inscrire au conflit et respecter les règlements de participation. Le refus de le faire équivaut à une renonciation aux prestations du FDP.

Pour avoir droit aux prestations, les grévistes doivent subir une perte de revenu.

Le FDP ne verse pas directement de prestations aux grévistes. Une prestation collective est versée au syndicat qui la réparti en calculant le pourcentage de temps de grève total parmi les grévistes.


Vous avez des questions? N’hésitez pas à nous écrire ou à communiquer avec nous.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SUR LA GRÈVE

*** Tournée d’assemblée générale, sur Zoom, pour le vote de grève ***

Le dépôt patronal du 31 mars aux tables de négociations est une véritable insulte pour le personnel du réseau de la santé et des services sociaux.

Parmi les attaques patronales:

      • Rendre le temps supplémentaire moins accessible;
      • Payer les jours fériés à taux simple pour ceux qui travaillent;
      • Obtenir une meilleure flexibilité sur les horaires;
      • Diminuer la contribution patronale aux assurances;
      • Augmenter le personnel informatique à 40 h/sem (taux simple);
      • Diminuer les budgets de formation;
      • Augmenter les délais de traitement des plaintes en fardeau de tâches;
      • Rendre la prime de chef d’équipe ou la prime de coordination moins accessible…

Au niveau salarial, alors que l’Institut de la Statistique du Québec a démontré que le personnel du réseau a cumulé une moyenne de plus de 9% de retard salarial, le gouvernement nous offre un maigre 5% sur 3 ans.

Nous vous invitons à participer à l’assemblée virtuelle qui vous convient le mieux parmi les moments offerts. Nous vous ferons part des dernières offres et nous vous demanderons de voter sur un mandat de grève avec une banque de journées illimitées à être exercée au moment opportun.

      • Négociation du secteur public
        • État de la négociation
          • Table centrale
          • Table sectorielle
      • Exercice du rapport de force
        • Rapport sur la mobilisation
        • Recommandation sur la grève
        • Information sur les services essentiels
        • Fonds de défense professionnelle (FDP) et règles de participation
      • Vote de grève

Votre participation est TRÈS IMPORTANTE, parlez-en à vos collègues.

*************

!!! IMPORTANT !!!

Pour avoir le droit de vote, vous devez obligatoirement vous inscrire avec un des liens suivants (idéalement avant le 24 avril)  ET participer à une assemblée du début à la fin (entre le 27 et le 29 avril).

    • Mardi le 27 avril 2021
      • 12h00 –
      • 18h30 –
    • Mercredi le 28 avril 2021
      • 19h00 –
    • Jeudi le 29 avril 2021
      • 19h00 –

La période de vote électronique sera le 30 avril de 6h00 à 20h00. 

À cet effet, la firme Simple Sondage vous fera parvenir par courriel un lien
électronique unique par lequel vous aurez accès à votre bulletin de vote.
D’ailleurs, vérifiez dans vos courriels indésirables, si vous ne trouvez pas ledit courriel. Vous recevrez le lien avant que le vote soit actif, conservez-le précieusement. Ce lien demeurera inactif jusqu’à la période de votation, prévue le 30 avril de 6h00 à 20h00.

Lorsque vous cliquerez sur le lien, vous aurez accès à votre bulletin de vote.
Après avoir sélectionné votre choix, cliquez sur « soumettre » et le tour est
joué! Votre vote sera comptabilisé et complètement confidentiel!

Pour participer, vous devez avoir une connexion internet d’une capacité suffisante. La vidéoconférence consomme beaucoup de bande passante; le syndicat ne peut être tenu responsable si vous dépassez la capacité de votre forfait. Assurez-vous de valider votre forfait données/internet.

Il sera important qu’on puisse vous identifier. Seuls les membres en règle du syndicat peuvent participer à l’assemblée. Si possible, allumez votre caméra, ça rend la rencontre plus conviviale!

La réunion sera ouverte 20 minutes avant l’heure prévue à l’horaire. Nous vous invitons à joindre la réunion tôt avant le début de celle-ci puisque vous serez mis temporairement dans une salle d’attente pendant que nous vérifions votre identité.

Vous désirez changer votre signature pour signifier votre intérêt à la négociation actuelle de vos conditions de travail et salariale? Voici l’image que nous vous suggérons de télécharger et intégrer à votre signature professionnelle :

 

Réflexion sur la grève

Dans les prochaines semaines, de plus en plus de gens parleront de la grève. La question qui est sur toutes les lèvres est de savoir quel sera le niveau de participation des organisations syndicales dans l’actuelle intensification des actions contre les offres décevantes du gouvernement. Nous comprenons très bien pourquoi les syndicats commencent à débattre de la grève et même à se voter des mandats. Dans les prochaines semaines, tous les syndicats du secteur public de la CSN seront appelés à en débattre dans la perspective de la négociation du secteur public.

À la FSSS-CSN, nous sommes en action depuis octobre 2019. Nous avons proposé plus de 100 solutions pour améliorer notre réseau public de santé et de services sociaux. Dans l’ensemble des régions du Québec, nos syndicats ont organisé des manifestations devant les établissements, ont rencontré des députés, ont interpellé la population, ont diffusé des campagnes de publicité, ont déployé des actions de perturbation, etc… Bref, les actions se sont multipliées afin de faire entendre raison au gouvernement.

Si la dernière année a permis de prouver à la population que nous sommes bel et bien essentiels, que nous sommes leurs fameux anges-gardiens, il est maintenant temps pour le gouvernement de relever les services publics et d’investir massivement autant dans les conditions salariales que dans les conditions de travail.

Et la grève?

Un autre dossier qui préoccupe particulièrement les travailleuses et travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux, c’est celui de la grève. Les données démontrent que la classe moyenne s’est appauvrie dans les dernières décennies, au profit d’un enrichissement sans commune mesure des mieux nantis. Améliorer les conditions salariales du personnel du secteur public, c’est non seulement travailler à consolider et valoriser nos services publics, mais c’est aussi travailler à mieux redistribuer les revenus dans notre société.

Les travailleuses et travailleurs du secteur public s’appauvrissent et subissent un retard de 8,2% de leur rémunération globale par rapport aux autres salarié-es québécois. Et tout ce que le gouvernement Legault a à leur proposer, c’est de s’appauvrir davantage! Il a en effet déposé des offres qui nous démontrent à quel point son gouvernement est déconnecté! Ce n’est pas bien compliqué : on dirait qu’ils veulent étouffer le réseau public à un point tel qu’ils pourront justifier la privatisation des soins de santé et de services sociaux.

Que faire face à un gouvernement qui méprise les institutions démocratiques, qui attaque les services publics et qui veut appauvrir les travailleuses et travailleurs? Est-ce que nous envisageons d’avoir recours à la grève? La réponse est claire : oui.

Nous avons toujours été transparents dans les débats que nous avons menés à la Fédération. Nous serons prêts à aller aussi loin que nos membres le voudront. Nous appuierons les travailleuses et travailleurs en lutte. On ne peut s’engager dans une négociation aussi importante face à un adversaire si arrogant sans prendre tous les moyens à notre disposition pour améliorer le sort des travailleuses et travailleurs. Une négociation, cela ne se mène pas uniquement par la force des arguments. Ce qui fait entendre raison à un gouvernement, c’est le rapport de force que nous pouvons développer.

Et cela passe notamment par le recours à la grève. Nous avons déjà lancé nos travaux pour obtenir notre droit de grève légal. En effet, nos syndicats sont déjà en discussion afin d’obtenir les listes des services essentiels. Dans le réseau de la santé et des services sociaux, nous devons composer avec la Loi sur les services essentiels qui vise à maintenir un niveau de services essentiels sécuritaire pour la santé de la population, mais qui fait en sorte de restreindre le droit de grève des membres du réseau.

Le gouvernement tente de jouer le jeu de la division, mais gardons nos yeux sur l’objectif : obtenir une bonne convention collective, de bonnes conditions salariales, de bonnes conditions de travail.

Solidarité!

Nouveau dépôt patronal – 31 mars 2021

La partie patronale a procédé le 31 mars à un nouveau dépôt. Le comité de négociation FSSS–CSN procède actuellement à son analyse, notamment en ce qui a trait aux éléments sectoriels.

Le gouvernement devait déposer ce dépôt intégralement sur son site Web durant la journée du 1er avril, mais il n’a toujours pas été rendu public par la partie patronale. Ainsi, nous ne pouvons pas encore vous le rendre disponible.

Nous vous rappelons qu’il ne s’agit aucunement d’une entente, mais d’une proposition que le gouvernement met sur la table en négociation.

Malgré le discours patronal voulant que ce dépôt constitue un mouvement important, cette proposition reste nettement insuffisante pour améliorer les conditions de travail et plusieurs attaques patronales persistent, notamment celles en lien avec le temps supplémentaire.

Nous devons donc poursuivre l’intensification de nos moyens d’action!

La CSN a publié une réaction sur ce dépôt, vous pouvez en prendre connaissance ici.

Pendant ce temps, rassemblés en intersyndical, des employés ont fait sonné l’alarme et on fait du bruit devant l’hôpital de Chandler.

Vous pouvez entendre l’entrevue que nous avons accordé en direct à la radio Bleu FM, que nous remercions, en cliquant ici.

Décision favorable – services essentiels

Le Tribunal Administratif du Travail (TAT) vient de rendre les premières décisions CSN sur les services essentiels dans le dossier du CISSS de l’Outaouais pour les catégories 2 et 3 (personnel de soutien et personnel de bureau).

Dans la foulée de la décision Flageole, nous pouvons dire : VICTOIRE! Le TAT confirme que les cadres devront contribuer au maintien des services essentiels. Les niveaux de services essentiels à maintenir ont également été grandement bonifiés en notre faveur, comparativement aux anciennes dispositions du Code du travail.

En résumé, ce ne sera plus une grève de 42 ou de 45 minutes. Les établissements et le gouvernement vont devoir faire face à une grève dérangeante dans le réseau de la santé et des services sociaux. Des niveaux de pourcentage différents s’appliqueront selon les secteurs et les titres d’emplois. Le personnel de bureau aura l’occasion de se faire entendre, de faire voir à quel point nous sommes essentiels au bon fonctionnement du CISSS de la Gaspésie!

L’équipe de négociation de la FSSS-CSN prendra le temps d’analyser les effets de ces décisions afin de nous donner des indications supplémentaires. Nous pourrons vous en parler plus amplement lors de la prochaine Assemblée générale spéciale sur la grève.

 

Les chandails bleus de la négociation

Le temps presse, il y a Urgence d’Agir pour rebâtir les services publics!

Chandail de négo

À tous les jeudis, tous les employés du secteur public sont invités à porter fièrement leur chandail de la négociation. Par ce geste symbolique, nous démontrons notre solidarité et notre intérêt pour la défense des services et des soins de qualité envers la population.

Nous croyons que c’est en améliorant les conditions de travail et les conditions salariales du personnel de la santé et des services sociaux que nous serons en mesure de retenir les gens qui y travaillent avec tout leur coeur, ainsi qu’à attirer de nouvelles personnes qui souhaitent pouvoir s’épanouir au travail.

L’austérité, on a donné! Il y a urgence d’agir pour rebâtir les services publics! Il est temps de donner un réel coup de barre et de réinvestir massivement!

Votre syndicat vous encourage à vous prendre en photo, seul ou en groupe (avec le masque) et à partager votre photo sur notre page Facebook, ou simplement nous l’envoyer par courriel.

Chaque mois, jusqu’à la fin de la négociation, nous ferons tirer une carte-cadeau d’une boutique locale de votre choix d’une valeur de 100$ parmi toutes les photos reçues de nos membres (si c’est une photo de groupe, le prix sera à partager entre les participant(e)s, chaque personne a droit à une inscription par semaine).

En mobilisation, tous les gestes posés sont importants. C’est une démonstration de force et l’expression de notre solidarité.

La ou les personnes gagnantes seront contactées pour choisir le commerce local de leur choix puis nous l’annoncerons sur notre page Facebook dans les meilleurs délais. Voici les heureuses personnes qui ont gagné depuis le début du concours:

      • Avant les Fêtes : Sandra Ferguson et Nancy Gallant
      • Février : Dany Bélanger
      • Mars : Trudy Dickson
      • Avril : Nancy Servant
      • Mai : tirage à venir

Soyons fiers de notre négociation, il est temps de reconstruire le réseau public, rappelons-le au gouvernement!

PS. À la toute fin, nous ferons tirer un grand prix de 250$ parmi toutes les photos reçues (incluant celles reçues avant les Fêtes).

Le personnel de bureau augmentera la pression

On se tient debout pour le Québec

Les syndicats FSSS–CSN ont tenu ou tiendront des assemblées générales dans le but d’obtenir le mandat d’intensifier les moyens de pression en milieu de travail, en tenant compte de la situation sanitaire, et de planifier l’exercice de la grève au moment jugé opportun.

Au CISSS de la Gaspésie, les membres du personnel de bureau, les technicien-nes et les professionnels-les de l’administration ont accordé ce mandat à l’unanimité des personnes qui ont exercées leur droit de vote.

À la suite du rapport sur l’état de la négociation, autant à la table centrale qu’à la table sectorielle, les membres étaient déçus et choqués de constater le mépris du gouvernement. Le discours que nous entendons sur la place publique est loin de refléter les offres nettement insuffisantes et le refus de mettre en place des solutions durables pour améliorer le quotidien des travailleuses et des travailleurs. Il est urgent de rebâtir les services publics si nous voulons être en mesure de continuer d’offrir des soins de qualité à la population.

Augmentons la pression

Il est temps d’augmenter la pression sur le gouvernement et de lui faire entendre notre mécontentement. Nos services publics, on y tient! Pour débuter, si vous ne le faites pas encore, nous vous encourageons à porter votre chandail de la négociation à tous les jeudis, ainsi qu’à ajouter l’image suivante dans votre signature professionnelle.

Nous vous invitons également à participer à l’activité « Lettre aux voisins ». Vous trouverez plus de détails en cliquant ici.

Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, nous aurons d’autres activités à vous proposer. Suivez notre page Facebook et surveillez vos courriels. Si vous souhaitez vous impliquer dans l’organisation de ces activités, n’hésitez pas à nous contacter!

PS. Vous avez manqué l’assemblée et vous aimeriez recevoir l’information? Il nous fera plaisir de vous rencontrer. Nous vous invitons à former un groupe et nous soumettre des propositions de moments qui pourraient vous convenir. Sachez toutefois que nous ne pourrons compiler vos votes.