CSN - SPB du CISSS de la Gaspésie

Plaintes de maintien de l’équité salariale non-résolues

Maintien de l’équité salariale : 11 ans à attendre, ça suffit!

La lutte contre la discrimination salariale n’est pas terminée!

Le personnel de bureau et les préposé-es en retraitement des dispositifs médicaux (PRDM) attendent depuis plus de 11 ans que leur salaire soit réajusté en lien avec leurs plaintes de maintien de l’équité salariale.

Qu’est-ce que l’équité salariale ?

L’équité salariale est le droit des travailleuses et travailleurs occupant un emploi typiquement féminin de recevoir un salaire égal à celui d’une personne occupant un emploi typiquement masculin de valeur équivalente dans la même organisation. Le salaire des emplois à prédominance féminine peut avoir été sous-évalué en raison de la discrimination basée sur le sexe. La Loi sur l’équité salariale a pour but de corriger les écarts salariaux causés par ce type de discrimination au sein d’une même organisation.

Les catégories d’emploi visées

Préposé ou préposée en retraitement des dispositifs médicaux  • Agent ou agente administrative (classe 1 à 4) • Adjoint ou adjointe à la direction • Adjoint ou adjointe à l’enseignement universitaire • Secrétaire médicale • Acheteur ou acheteuse • Secrétaire juridique

Pourquoi ces titres d’emploi vivent encore de la discrimination salariale?

Plusieurs plaintes de maintien de l’équité salariale, visant plusieurs catégories d’emploi, ont été déposées suite à l’exercice du Conseil du trésor de 2010 et de 2015 et ne sont toujours pas résolues, et ce, depuis 11 ans!  Ces dizaines de milliers de travailleuses et de travailleurs attendent toujours d’être reconnues à leur juste valeur.

Il faut régler maintenant!  

Le réseau peine à attirer et retenir le personnel et a de grands défis à relever dans le futur avec le rattrapage lié à la pandémie.  Mettre fin à la discrimination salariale qui pénalise des milliers de travailleuses et travailleurs, c’est un moyen à la portée du gouvernement pour enfin reconnaître leur travail, mais également pour respecter sa propre loi.

Le gouvernement doit régler les plaintes de maintien de l’équité salariale maintenant!  11 ans à attendre ça suffit!

 

Nous vous encourageons à utiliser les outils visuels suivants :

Fond d’écran pour rencontres virtuelles

Image de profil

Bandeau Facebook

Image de signature courriel

Mobilisation sur les plaintes de maintien

La FSSS-CSN nous propose un plan pour mettre en place une mobilisation nationale afin d’augmenter la pression sur le gouvernement.

Le gouvernement persiste à ne pas vouloir régler de nombreuses plaintes de maintien de l’équité salariale pour plusieurs titres d’emploi de la catégorie 3

Les titres d’emplois qui demeurent avec des plaintes non-résolues sont les suivants:

      • Acheteuses, acheteurs
      • Adjointes à la direction
      • Adjointes à l’enseignement universitaire
      • Agentes administratives, Classe 1, 2, 3 et 4 (secrétariat et administration)
      • Secrétaires juridiques
      • Secrétaires médicales

Pour lui démontrer votre désaccord, nous souhaitons que l’ensemble du personnel concerné participe à l’action suivante, soit de personnaliser et d’acheminer d’ici la fin de l’année 2021 les lettres types aux députés et aux différents paliers du gouvernement. Ces lettres doivent être acheminées par la poste ou par courriel, selon votre convenance. Vous pouvez télécharger les modèles en cliquant sur les liens suivants:

Lettre au député

Lettre au gouvernement

Voici les adresses pour vos députés respectifs:

Aux Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau

625, Chemin Principal
Cap-aux-Meules (Québec) G4T 1G3
Téléphone: 418 986-4140
Télécopieur: 418 986-2577
Courriel: Joel.Arseneau.IDLM@assnat.qc.ca

Côte-de-Gaspé et Haute-Gaspésie, Méganne Perry Mélançon

11, rue de la Cathédrale
Bureau 102
Gaspé (Québec) G4X 2V9
Téléphone: 418 368-5827
Téléphone sans frais: 1 855 368-5827
Télécopieur: 418 368-6416
Courriel: Meganne.PerryMelancon.GASP@assnat.qc.ca

Rocher-Percé et Baie-des-Chaleurs, Sylvain Roy

314E, boulevard Perron
Carleton (Québec) G0C 1J0
Téléphone: 418 364-6153
Téléphone sans frais: 1 800 490-3511
Télécopieur: 418 364-7906
Courriel: Sylvain.Roy.BONA@assnat.qc.ca


Nous vous invitons également à envahir les médias sociaux en vous prenant en photo avec divers slogans. Relayez ces photos sur vos médias sociaux et utilisez le hashtag #JusteSalaire

Voici des suggestions de slogans, n’hésitez pas à utiliser votre imagination!

      • Plus de 10 ans à attendre un règlement des plaintes de maintien de l’équité salariale, c’est trop !
      • Reconnaissez le travail du personnel de bureau à sa juste valeur.
      • Le personnel de bureau a aussi contribué à enrayer cette pandémie, il serait temps de reconnaitre notre travail à sa juste valeur.
      • L’équité salariale c’est une loi, respectez la loi, monsieur Legault et madame Lebel!
      • Sans le personnel de bureau, le réseau ne fonctionne pas.
      • Invisible à vos yeux, reconnu par la population! M. Legault, reconnaissez notre travail!
      • Monsieur Dubé, venez rencontrer le personnel de bureau dans leur milieu de travail, vous allez peut-être comprendre…
      • Madame Lebel, on vous demande de corriger une injustice en réglant les plaintes de maintien de l’équité salariale.
      • Il y a pénurie de personnel dans le secteur de bureau aussi! Peut-on reconnaitre notre travail?
      • Tous ensemble contre la pandémie. Ne nous oubliez pas!
      • Legault, Mme Lebel, plus de 10 ans à attendre, ça suffit!

Nous vous invitons à participer nombreuses aux moyens d’actions proposés!

Une phase 2 du plan d’action vous sera communiquée au début de l’année 2022.

 


La Loi sur l’équité salariale

Au Québec en 1996, la Loi sur l’équité salariale a été adoptée dans le but de corriger les écarts salariaux dus à la discrimination systémique envers les catégories d’emploi à prédominance féminine. Cette loi s’appuie sur le principe d’un salaire égal pour un travail équivalent.

L’équité salariale, c’est un droit fondamental !

Compte tenu du fait que cette loi vise à réduire les écarts salariaux entre les personnes qui occupent un emploi à prédominance féminine et celles qui occupent un emploi à prédominance masculine équivalent, c’est-à-dire de même valeur dans l’entreprise, les principes fondamentaux de la Loi sur l’équité salariale contribuent également à une saine gestion de la rémunération.

Il y a une limite au mépris et à la discrimination salariale que le gouvernement fait subir aux femmes à son emploi ! La FSSS-CSN va poursuivre la lutte tant que nous n’obtiendrons pas justice !

Dix ans plus tard, le personnel de bureau en a plus qu’assez d’être ignoré et discriminé par le gouvernement alors que ces personnes sont essentielles pour le bon fonctionnement du réseau. Elles ont été au front durant toute la pandémie sans même recevoir les primes COVID alors qu’elles avaient au quotidien à côtoyer les usagers et le personnel offrant des services à des personnes infectées ou potentiellement infectées.

Le comportement du gouvernement qui encourage la division des travailleuses et des travailleurs, ça suffit !

Il y a urgence de leur accorder la reconnaissance qu’elles méritent, car nous sommes confrontés actuellement à de graves problèmes d’attraction et de rétention pour l’ensemble de ces titres d’emplois.

Il y a urgence que le gouvernement règle ces dossiers qui s’éternisent injustement, car actuellement, il y a une pénurie alarmante de personnel de bureau qui dure notamment à cause de cette situation. Les gens quittent le réseau pour s’orienter dans d’autres domaines mieux reconnus et plus valorisés. Par ailleurs, le manque de reconnaissance flagrant envers le personnel de bureau rend le réseau peu attrayant, il est temps que le gouvernement reconnaissance l’importance de leur apport au bon fonctionnement des établissements et des services.

Le personnel de bureau, les techniciennes et les professionnelles de l’administration sont en colère, car même si elles sont souvent dans l’ombre elles méritent d’être reconnues à leur juste valeur et il importe de considérer que si les différents services et départements, entre autres, peuvent fonctionner efficacement, c’est grâce à leur travail.

Plus de 70 000 travailleuses en santé et services sociaux ont vu leurs plaintes de maintien de l’équité salariale être réglées en 2021 alors que le personnel de bureau attend toujours.

Il est inconcevable de considérer que pour le personnel de bureau, les techniciennes et les professionnelles de l’administration, les tâches et les responsabilités, les normes, les politiques et les procédures, les pratiques, les techniques, les qualifications requises et les équipements de travail, notamment, n’ont pas évolué depuis 2001.

Alors que ces titres d’emplois sont très majoritairement comblés par des femmes, il n’y a pas de raison que le gouvernement fasse des économies sur leur dos.

Équité salariale 2016-2020

Exercice de maintien de l’équité salariale 2016-2020

La fédération est actuellement en démarche pour récolter l’information nécessaire afin de s’assurer du maintien de l’équité salariale.

En prévision de l’évaluation de maintien de l’équité salariale du Conseil du trésor de 2020, une équipe complète présentement des travaux d’analyse et une collecte d’information pour identifier les changements ou événements survenus entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2020 venant affecter la valeur des emplois.

Même si la Loi sur l’équité salariale prévoit des ajustements salariaux seulement pour les emplois à prédominance féminine, les emplois à prédominance masculine doivent également être évalués.

Les travaux actuels visent à analyser tout changement survenu depuis le dernier maintien de 2015 afin d’évaluer si ceux-ci ont une incidence sur le maintien de l’équité salariale de 2020.  Il faut demeurer vigilant en s’assurant que notre structure salariale est exempte de discrimination systémique.

En ce sens, la FSSS sollicite la participation de l’ensemble des membres en les invitant à participer à un court sondage qui pourrait donner des indications sur des changements survenus durant la période visée. Vous trouverez le lien du sondage ci-bas. Des réponses rapides sont souhaitées, soit d’ici le 15 mai 2021.

Nous vous remercions de votre dévouement au maintien d’un salaire égal pour un travail équivalent.

https://fr.surveymonkey.com/r/equite2020

Syndicalement,
L’équipe de négociation de la FSSS-CSN